objet transitionnel - pouvoir de l'enfant

 

 

OBJET TANSITIONNEL


trouve.jpg

 « Trouvé ! »- Christine SCHNEIDER – Albin Michel Jeunesse – 1998

                        = Objet transitionnel : lien entre le doudou et l’enfant / perte du doudou

 


« Où vont les bébés ? »- Elzbieta- Du Rouergue- 2008

Contrairement aux nounours, les bébés grandissent, ils sont même impatients de devenir grands ; difficile à croire... Un après-midi, Petit Pote est triste : il se rappelle sa jeunesse avec Grosbert, lorsqu'ils avaient un bébé à eux. Où leur bébé a-t-il bien pu disparaître ? À croire Grosbert, les bébés deviennent des grandes personnes et ont des bébés à leur tour. Est-il possible qu'ils y prennent vraiment plaisir ?
Grosbert et Petit Pote décident d'écrire à leur bébé. "Driiing !" : c'est Bébé au téléphone. Même s'il a une moustache, il ne les a pas oubliés...

Est-ce les bébés qui ont des nounours ou les nounours qui ont des bébés ? Ce qui est sûr, c'est que les nounours sont la preuve que les grandes personnes ont été des bébés un jour...
A travers le point de vue des nounours, Elzbieta nous invite avec humour et tendresse à réfléchir sur le temps qui passe, l'oubli et la mémoire. Parce que, comme nous, ils se sentent un peu les centres du monde, les nounours ont du mal à imaginer que les autres ont un mode de vie différent... Grâce à ce retournement de point de vue, drôle et inattendu, le lecteur peut envisager avec douceur la peur du changement, la sortie de l'enfance et l'envie d'être grand.
Ce classique d'Elzbieta, publié pour la première fois en 1997 (Pastel-L'Ecole des loisirs), est emblématique de sa réflexion sur le temps et l'enfance. Épuisé depuis plusieurs années mais toujours demandé, il est ici réédité avec des images retravaillées, un format nouveau et une mise en page plus moderne pour mieux servir le texte et les illustrations.

AUTEURE / ILLUSTRATRICE :

Née en Pologne, de père polonais et de mère française, Elzbieta voyage dès son enfance à travers les cultures et les pays d'Europe. Aussi ses albums pour enfants frappent-ils par la richesse de leur imaginaire et la diversité des styles narratifs et plastiques qu'elle adopte tour à tour. Elzbieta a publié une cinquantaine d'albums illustrés, édités principalement par Pastel / L'École des loisirs et les Éditions du Rouergue. Ces dernières présentent à leur catalogue : Gargouilles, sorcières et compagnie (2002), Histoires d'enfance (2003), la trilogie des Couci-couça (2004), Soleil de jour, lune de nuit (2005), Pipistrello et la poule aux oeufs d'or (2005) et Oui (2006). Artiste plasticienne (peinture, sculpture, photographie), Elzbieta est également l'auteur d'un ouvrage théorique sur l'écriture et l'illustration de livres pour enfants, publié aux Éditions du Rouergue en 1997, L'Enfance de l'art ainsi que d'un carnet de voyage, Marrakech, Culture populaire de la Médina (avec Hassan Jouad, oct. 2007).

 

LE POUVOIR DE L’ENFANT


« Max et les Maximonstres »- Maurice SENDAK- Ecole des loisirs- 1998

max-et-les-maximontres.gif

Pour apprendre à dompter les peurs.
S'il n'avait pas revêtu ce costume de loup, Max n'aurait jamais fait ce voyage au pays des Maximonstres et tout ce qui s'en suit de sa fantastique aventure ! Dans ce chef d'œuvre de la jeunesse, les enfants peuvent laisser vagabonder à leur guise leur imagination et se jouer des monstres les plus effrayants.

Après avoir enfilé son costume de loup et fait plusieurs bêtises, Max est puni par sa mère, et doit rester dans sa chambre.
Comme en rêve, il va y faire le plus fabuleux des voyages au pays des Maximonstres.
Une épouvantable fête s'organise alors...
Edité pour la première fois en 1967, ce chef d'œuvre n'a pas pris une ride.
De 3 à 7 ans.

                        = Livre sur le pouvoir de l’enfant